Les secrets d’un chef de projet en agence de traduction pour réussir vos candidatures et trouver de nouveaux clients agences

21 December 2020

Annonces d'emploi affichées sur un iPad
Vous aimez mes articles ? Vous pouvez me soutenir en les partageant sur vos réseaux sociaux préférés !

Si vous vous demandez comment trouver des clients de traduction, lisez cet article avant d’envoyer votre candidature aux agences de traduction !

Vous cherchez à faire vos premiers pas dans la traduction freelance ou à faire de la prospection commerciale auprès des agences de traduction pour développer votre activité ? Si c’est le cas, vous êtes au bon endroit ! J’ai eu l’immense plaisir d’interviewer Harmonie Blondel Henderson, qui nous livre ses expériences dans les coulisses des agences de traduction côté Vendor Manager (chef de projet en agence responsable de la gestion des projets mais également du recrutement et des relations avec les traducteurs freelance). Si vous voulez savoir comment trouver des clients de traduction, cet échange est riche de conseils !

En effet, avant de devenir traductrice indépendante, Harmonie a géré, entre autres, les candidatures de traducteurs et les relations avec les fournisseurs de traduction. Si vous souhaitez devenir traducteur professionnel, vous vous posez certainement des questions sur les agences de traduction :

  • Comment trouver les bonnes agences et éviter les mauvais payeurs ?
  • Comment préparer sa candidature de traducteur freelance (CV ou plaquette ? Lettre de motivation ou mail ?)
  • Comment négocier ses tarifs de traduction ?

Pour trouver des clients de traduction, il faut prospecter, ce qui veut dire qualifier votre fichier de prospection !

Pour être le plus efficace possible et surtout éviter les mauvais payeurs, il faut qualifier une liste d’agences que vous souhaitez contacter. Qualifier veut dire faire votre enquête afin de valider que l’agence correspond à votre profil et vice-versa (vous n’allez pas candidater auprès une agence spécialisée dans la traduction financière si vous travaillez principalement dans le domaine médical, par exemple, et ce n’est pas la peine d’aborder les agences qui exigent un diplôme en traduction si vous n’en avez pas…).

Vous pouvez vous renseigner sur le sérieux d’une agence sur internet (sur le Blue Board de Proz.com qui recense les notes données aux agences par leurs traducteurs freelance) et en vous abonnant à la liste Payment Practices, la plus ancienne base de données d’agences notées par les traducteurs, par exemple.

Votre réseau de collègues traducteurs sera également une ressource précieuse ! Il n’y a pas de concurrence entre traducteurs, et les traducteurs qui l’ont compris n’hésitent pas à partager leurs expériences avec les bonnes (et moins bonnes) agences et même à mettre leurs collègues de confiance en relation avec des agences et vice-versa ! A compétences égales, c’est souvent votre réseau qui fait la différence lorsqu’il s’agit de trouver des clients !

Comment envoyer sa candidature à une agence de traduction ?

La règle d’or est de suivre scrupulusement les consignes de l’agence et ces consignes sont différentes d’une agence à l’autre. Le fait de ne pas suivre les instructions de l’agence ou d’envoyer un mail ou un CV qui n’est pas IMPECCABLE en tous points (orthographe, typographie, mise en page…) sera malheureusement éliminatoire ! Les agences reçoivent beaucoup de candidatures et la candidature elle même sert souvent de test. Harmonie nous livre tous ses secrets en détail dans l’entretien que nous avons fait, mais également sur son blog, qui regorge de conseils et d’astuces pour vos candidatures auprès des agences de traduction.

Est-ce qu’on peut négocier ses tarifs de traduction avec les agences ?

La question des tarifs de traduction fait souvent débat. Quoi qu’il en soit, Harmonie préconise d’annoncer la couleur assez rapidement dans vos échanges avec une agence potentielle :

Pour éviter toute perte de temps, je suis d’avis d’annoncer vos tarifs dès le début !

Personnellement, je préconise de ne pas mettre un tarif dans votre mail / CV de candidature, mais d’attendre un premier retour positif de l’agence. Ensuite, posez la question ouverte “Comment se passent vos collaborations avec vos traducteurs ? Comment fixez-vous les budgets pour chaque projet ?” avant de faire un test (gratuitement ou rémunéré, d’ailleurs). Laissez le Vendor Manager s’exprimer et vous verrez vite si les conditions (et pas que les tarifs) pourraient vous convenir !

Si vous suivez tous les conseils d’Harmonie, vous avez de grandes chances de réussir votre prospection auprès des agences de traduction ! La prochaine étape ? La prise en charge de vos premiers projets et la gestion des retours sur votre traduction !

 

 

 

Si vous avez d’autres questions, posez-les dans les commentaires !

Si vous souhaitez découvrir votre profil de traducteur freelance, faites notre quizz !

Par Sara

Je vous livre les méthodes pour vous permettre de faire le ménage dans votre clientèle, affiner votre offre, affirmer votre valeur ajoutée, vous positionner comme expert et développer une activité de traduction valorisante, épanouissante et pérenne ! Avant de devenir traductrice en 2003, j’ai travaillé dans l’enseignement et la formation pendant dix ans. J’ai obtenu la certification Qualiopi pour la formation professionnelle en mars 2021 et je suis devenue coach professionnelle certifiée (Institut de Coaching International de Genève) en juin 2021.

Les trucs et astuces de la Marmite dans votre boîte mail !

Vous aimeriez peut-être…

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code