Si vous cherchez des clients de traduction sur LinkedIn, mettez-vous à la place de vos clients potentiels !

13 January 2021

Tout le monde le dit : si vous êtes traducteur freelance, LinkedIn est l’endroit où il faut être pour trouver des clients directs ! Mais entre le rêve et la réalité, il y a plusieurs vérités qu’il faut comprendre et accepter pour pouvoir attirer des clients de traduction sur ce réseau. Et je trouve que se mettre à la place du client est toujours un bon début ! Je vais vous raconter une situation qui m’a mise précisément dans la peau d’un client direct à la recherche d’un traducteur spécialisé.

Domaine technique, paire de langues pas commune… Au mois de novembre, j’ai reçu une demande quelque peu atypique d’un de mes clients. Je suis donc partie à l’aventure avec comme destination LE traducteur qui lui fallait ! J’ai décidé de focaliser ma recherche sur LinkedIn. Mais avant…

 

Première escale : l’annuaire en ligne de la SFT

(la Société Française des Traducteurs, notre syndicat national des traducteurs professionnels en France)

J’ai saisi les langues de travail concernées et, ensuite, j’ai essayé différentes combinaisons de mots-clés pour indiquer le domaine de spécialisation (« nanotechnologie » et « microélectronique » n’ont pas donné de résultats, j’ai donc essayé « électronique » et « technique »). Je suis repartie avec une liste de 15 traducteurs potentiels. Direction… LinkedIn pour vérifier leur expérience et recommandations !

NB : Je suis convaincue qu’un client direct n’aurait pas trouvé ces 15 traducteurs sur le site de la SFT. Les mots-clés recherchés ne se trouvaient pas dans les profils des traducteurs et, à chaque reprise, j’ai dû recommencer ma recherche sur la paire de langues concernée avec de nouveaux mots-clés… Si vous êtes membre de la SFT, profitez de la mise en ligne du nouveau site pour mettre à jour votre fiche de manière intelligente et surtout intelligible pour les clients qui sont susceptibles de vous chercher !

 

Me voilà enfin sur LinkedIn.

Je commence à vérifier les profils des 15 traducteurs trouvés sur le site de la SFT. Trois d’entre eux ne sont pas sur LinkedIn du tout. Je les écarte… Parmi les 12 restants, il n’y en a que 3 qui ont un profil LinkedIn complété à 100 %. Malheureusement, ces traducteurs n’ont pas de recommandations ou d’échantillons de leur travail sur leur profil. Mais, entre le fait que les profils soient complétés et que nous ayons plusieurs contacts en commun (grâce à la SFT), j’ai suffisamment confiance pour prendre contact.

 

Prochaine étape : la prise de contact.

Des trois personnes que je souhaitais contacter, une n’était pas facilement « contactable » depuis LinkedIn. Son profil était paramétré pour ne pas recevoir de message direct et son mail et son numéro de téléphone étaient absents du profil. J’ai donc écarté ce traducteur de mes recherches.

Les deux personnes « shortlistées » ont été faciles à contacter par LinkedIn et par téléphone. Les réponses à ma première demande ont été rapides et nos échanges agréables.

 

En tant que traducteurs indépendants à la recherche de nouveaux clients directs, que pouvons-nous tirer de cette expérience ?

Tout d’abord, un constat. Même pour moi qui suis traductrice professionnelle, cette recherche n’a pas été facile. Imaginez pour un client direct qui sera sans doute emmené à abandonner sa recherche d’un traducteur au bout de deux ou trois tentatives. Autant d’opportunités perdues pour les traducteurs indépendants qui cherchent à nouer des relations avec des clients directs dans leurs domaines de spécialisation !

Et ensuite, que pouvons-nous faire pour être « trouvables » en tant que traducteurs spécialisés par les clients directs sur LinkedIn ?

1. Si ce n’est pas encore fait, évaluez votre profil LinkedIn à l’aide de mon guide d’auto-évaluation.

2. Complétez au moins le « haut » de votre profil. L’aspect visuel ne fait pas tout mais a, néanmoins, son importance et une photo portrait « pro » associée à une bannière graphique attrayante, en lien avec votre domaine d’expertise et qui affiche clairement comment vous contacter, fera déjà une énorme différence. Pour vous faire gagner du temps, les dimensions de la bannière de profil sont 1584 pixels x 396 pixels et la version gratuite de Canva vous permettra de créer une bannière au top.

trouver des clients avec LinkedIn - Traducteur

 3. Complétez au moins la partie « Infos » de votre profil avec une phrase d’accroche et, surtout, des mots-clés que vos CLIENTS sont susceptibles de chercher. Pour vous donner un exemple, je ne me considère absolument pas comme « traducteur technique » mais, par expérience, je sais que mes clients, qui évoluent dans des domaines très techniques, cherchent toujours un « traducteur technique » même pour leurs posts sur les réseaux sociaux et supports marketing… Oubliez le jargon « interne » des traducteurs et employez le jargon de vos clients.

 

Par Sara

Sara Freitas est l'auteur des Recettes du traducteur. D'origine américaine, elle est traductrice et rédactrice indépendante installée en France depuis 2003.

Les trucs et astuces de la Marmite dans votre boîte mail !

Vous aimeriez peut-être…

0 Comments

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code